Méthodologie du base de données

Sélection des rapports

Chaque rapport inclus dans la base de données est individuellement examiné et analysé avant d’y être inclus. Nous utilisons une méthodologie rigoureuse pour sélectionner les rapports de la base de données de B-HRD. Tous les rapports doivent être publiés par des organisations ou des auteurs qui utilisent une méthodologie crédible pour documenter les violations des droits humains. Les rapports doivent être le résultat d’enquêtes originales in situ et doivent utiliser une méthodologie des droits humains pour décrire un impact perceptible des entreprises sur les droits humains. La base de données inclut la méthodologie de recherche utilisée pour des rapports spécifiques. Pour plus d'informations sur les critères de sélection, cliquez ici.

Méthodologie de droits humains

Une méthodologie de droits humains se base sur la législation des droits humains, telle que codifiée dans les traités et conventions internationales, pour analyser et évaluer les activités des entreprises. Cette méthodologie définit les violations des droits humains en fonction du droit international des droits humains, plutôt que selon d'autres sources du droit ou de l'éthique. Elle nécessite généralement la collecte d'informations au sujet d'un problème de droits humains et tire des conclusions à partir des informations recueillies (découverte de faits). Tous les rapports de la base de données de B-HRD utilisent une méthodologie des droits humains se référant aux principales sources internationales des droits humains et basée sur des enquêtes originales.

Le cadre des droits humains de B-HRD fournit une base conceptuelle pour la compréhension et la catégorisation de l'ensemble des droits humains directement et indirectement affectés par les entreprises dans toutes les industries et régions. Le cadre de B-HRD identifie également les groupes particulièrement touchés par l'activité des entreprises, ainsi que les mécanismes de responsabilisation poursuivis pour obtenir justice. Le cadre a été conçu en utilisant les dispositions et les instruments suivants qui ont fait office d’autorité:

Chaque rapport de la base de données contient un document associé qui offre aux utilisateurs les informations de base du rapport (titre, auteur, date de publication, etc.),un lien vers le rapport dans les langues dans lesquelles il est disponible, un résumé général ou une synthèse du rapport, et une explication plus détaillée des différents droits, des régions et des groupes concernés. Ces explications des différents impacts sont divisées en "situations" spécifiques. Une "situation" dans ce contexte est la manière dont nous sectionnons les rapports qui traitent de l’ impact des droits humains sur plusieurs groupes , droits, ou régions géographiques différents. Par exemple, un rapport détaillant des violations de droits humains dans le secteur textile dans deux pays différents sera segmenté en deux situations, une pour chaque pays.
methodology

Pêcheurs Koggala au Sri Lanka.

© 2008 Jeremie Labbe-djelabbe@gmail.com